BIENVENUE SUR NOTRE SITE ANNEE "LE NOTRE"
Année Le Nôtre

En MARS 2013.................Célébrons l'année Le Nôtre

Le Nôtre – « Le Roi des jardiniers pour un Roi jardinier »

 

Lorsque naquit le 12 mars 1613 André Le Nôtre, son avenir de jardinier semblait naturel car issu d'une famille de jardiniers. Cependant il compléta son art avec des connaissances en dessin, en géométrie ainsi qu'en architecture. Il révolutionna l'art des jardins en les ouvrant sur l'extérieur pour leur donner une impression d'infini et les mis au service du Roi pour asseoir son prestige avec des châteaux royaux mis en valeur par les jardins.

Devenu intime de Louis XIV, André Le Nôtre mis son art a son service, mais également aux grands du royaume et à l'étranger, sa renommée ayant dépassé les frontières.

C'est son histoire, jumelée avec celle des jardins, qui va nous intéresser ces prochaines semaines, et plus spécialement son œuvre dans ce qui est aujourd'hui le « Domaine national de Saint-Germain-en-Laye », bien connu pour sa terrasse, mais pour lequel Le Nôtre a modifié entièrement les jardins existant, à la demande de Louis XIV, gigantesque laboratoire d'études pour les jardins de Versailles.

Pour consulter le communiqué du Ministère de la Communication et de la Culture, "André Le Nôtre un jardinier contemporain"

La plupart des châteaux qui possèdent des jardins dessinés par « Le Nôtre » diffusent sur leurs sites internet des informations sur les animations qu'ils organisent pour cet anniversaire.

Nous limiterons nos informations au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye et aux animations prévues dans la ville de Saint-Germain-en-Laye.

 

Histoire de l’art des jardins

Madame Charlotte de Bouteiller - Présidente d'Arts et culture d'Europe, débute cet hommage à André Le Nôtre, par une histoire de l'art des jardins

"Une histoire des plantes… où l’évolution de l’homme"


L’histoire de l’art des jardins remonte au troisième millénaire avant J.-C., elle nous décrit le jardin du paradis que l’homme essaye de reproduire. Disponibles depuis la nuit des temps, les végétaux ont très tôt servi aux hommes de toutes les civilisations pour peindre, teindre,s’alimenter, se parfumer, s’embellir, se soigner. Art de vivre, le jardin est un lieu de mémoire dynamique qui a une place toute particulière dans l'imaginaire. Il exprime la façon dont un groupe humain, dans des conditions historiques données, s'appréhende lui-même, définit ses conditions d'existence, se situe par rapport à la nature, un héritage que l’on retrouve d’abord chez les Égyptiens.

Pour lire la suite 

 

Le jardin classique

Madame Charlotte de Bouteiller - Présidente d'Arts et culture d'Europe, poursuit cet hommage à André Le Nôtre, par

"Le jardin classique à la française"

 

La découverte de l’Amérique marque la fin du Moyen Age. La Renaissance grâce aux expéditions lointaines lève le voile sur les mystères des origines de beaucoup de végétaux tant culinaires que médicinaux. Le flamand Charles de l’Écluse -Carolus Clusius-, botaniste, médecin, humaniste, est le premier savant dans le domaine de l’horticulture.

Il dirige le jardin botanique de l’université de Leiden...pour lire la suite

 

UN JARDINIER NOMME ANDRE LE NOTRE  1613 - 1700


Une famille de jardiniers
En 1572, Pierre Le Nôtre, considéré comme étant le grand-père d'André Le Nôtre, a pour titre « jardinier marchand de fruits» puis « jardinier du roi auTuileries » dont il assure l'entretien de quatre « parterres d'hortolaige et deux d'arbres ».[1]

Il existe déjà une corporation de jardiniers ...pour lire la suite

 

LES JARDINS DE LE NOTRE
LE DOMAINE NATIONAL DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Le jardinier en Chef du Domaine national de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Monsieur Gilles BECQUER, nous présente

"LE DOMAINE NATIONAL DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE"


Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre à 20 minutes de Paris 70 ha d'espaces préservés qui bordent une gigantesque forêt de 3500 ha.
C'est Claude Mollet qui sous la direction d'Étienne du Pérac, réalise pour Henri IV des jardins en terrasse sur la façade est du château neuf. Ces jardins conçus par l'ingénieur Thomas Francine à la limite du XVIème et du XVIIème siècle sont alors ornés de grottes, de jeux d'eau et d'automates hydrauliques.
Sur la façade nord du château vieux, entre 1663 et 1673, les jardins réguliers sont eux réalisés sous la direction d'André Le Nôtre qui impose ici son génie. Le Grand Parterre, face au château, est alors orné de broderies et entouré de rinceaux de buis,.....

pour lire la suite,

 

CHATEAUX ET JARDINS DE SAINT GERMAIN AVANT LE NOTRE (1ère partie)

(Quelques repères pour comprendre l'évolution de la conception des jardins avant LE NOTRE)

Le roi Henri II, né le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye, habite le château construit par son père François Ier et va en terminer la construction en 1559.

Pour lire la suite,

 

LE NÔTRE A SAINT GERMAIN EN LAYE (1) - LE PARTERRE

« Monsieur Le Nostre est icy avec plusieurs ouvriers pour faire le parterre en face du bout de la grande galerie de l'appartement du roy, ou estoit un plan de pruniers que l'on a abattu. La terre est esplanie, et on commencera demain, jeudy, à planter le buis. »

Pour lire la suite,

 

 

LE NÔTRE A SAINT GERMAIN EN LAYE (2) - LE PARTERRE EN BIAIS, LE JARDIN DE LA DAUPHINE, LE BOULINGRIN

Le Nôtre va créer sur un axe est-ouest un grand jardin rectangulaire que l'on nommera le "Jardin de la Dauphine" en l'honneur de Marie-Anne de Bavière, épouse du Grand Dauphin.

Pour lire la suite,

 

LE NÔTRE A SAINT GERMAIN EN LAYE (3)  -  LA TERRASSE 1679-1674

A l'époque de Le Nôtre il n'existe qu'une terrasse, la différence entre petite et grande terrasse viendra avec le XVIIIe siècle. C'est aussi ce qui explique......

Pour lire la suite,