Florence Journot et Gilles Bellan, Archéologie de la France moderne et contemporaine,

La Découverte, 2011, 180 p.

Depuis une vingtaine d’années, l’archéologie préventive a fait resurgir des données inédites sur cinq siècles d’histoire de France, de la Renaissance à nos jours, sur lesquels les archives textuelles ne livrent que des informations partielles ou partiales : épaves de frégates corsaires, routes de l’Ancien Régime, premières manufactures, campements napoléoniens, fosses communes des conflits mondiaux ou vestiges du pavillon soviétique de l’exposition internationale de 1937 au Trocadéro…
Achevant la série chronologique de la collection « Archéologies de la France », cet ouvrage est fait une synthèse des découvertes de l’archéologie moderne et contemporaine, traitant aussi bien des campagnes que des villes, de l’industrie que des voyages ou du culte… Dialoguant avec l’histoire et l’anthropologie, il applique aux périodes récentes une approche renouvelée de l’archéologie.